Deryck Whibley, Sum 41, Julie Lou

41

Mon premier amour a comme une fragrance de fraîcheur depuis que l’océan m’a bousculé. Oublier les vagues et l’eau salée, ce ne sont plus que les sonorités qui se balancent contre moi. Leurs sourires et mon étoile enivrent mes nuits noires. L’étoile que j’ai si souvent piétinée oui, mais qui a filé si fort aussi.

Lire l’article

Charlotte Lebon, Le Secret des banquises

Le Secret des banquises

Le Secret des banquises de Marie Madinier est un conte, une fable scientifique, sensible et drôle tout en légèreté et équilibre. Sa poésie portée par Charlotte Lebon m’a attendrie, surprise aussi. Les plans sont superbes et dévoilent la beauté de l’histoire fantaisiste et un peu curieuse…

Lire l’article

Perfect houseguest

Perfect Houseguest

❛ Perfect Houseguest ❜ de Tiny Inventions, livre une douce et petite animation où un drôle d’invité fait le nettoyage de printemps de toutes les pièces de la maison. Drôle ? Oui car ce n’est pas si commun d’avoir une petite souris pour tout soigner chez soi mais c’est la belle idée de Ru Kuwahata et Max Porter.

Lire l’article

Liberté, mon amour

La liberté des cliques

Pianoter sur mon clavier argenté est l’un de mes moments préférés finalement. Je suis une passionnée d’écriture, disent-ils mais moi ce que je retiens c’est que je suis simplement dans mon confort ici. Le confort de mon chez moi. J’écris alors, beaucoup beaucoup beaucoup, et avec amour.

Lire l’article

Chansons-tristes-favorites, Julie Lou

Chansons-tristes-favorites

Si mon drôle de papillon me chatouille ou si ça ne va pas tout simplement, j’ai la fâcheuse tendance à me glisser sous mes draps au chaud et me laisser aller sur des petites sonorités, sur des chansons tristes. Oui, c’est bien ça. Et le plus triste, c’est que ce sont mes favorites…

Lire l’article

Un drôle de papillon

Un drôle de papillon

J’ai un drôle de papillon dans mon ventre. Ce n’est pas le papillon qui fait des gazouillis par amour, pour un petit sourire ou pour une vie jolie non. Il est bien plus vilain celui-ci… Pour un rien, loin du calme et de la douceur, il s’agite et se passionne à me tourmenter. J’ai appris à l’aimer au fil du temps car au fond, ce petit papillon fait partie de moi. D’aussi loin que je m’en souvienne, il est là, bien au chaud, au creux de mon ventre.

Lire l’article