A Star is born, de Bradley Cooper, Julie Lou

A Star is born, de Bradley Cooper

Un dimanche d’octobre, l’automne se dévoile à la fenêtre. Les feuilles rougissent, le soleil est étincelant et le climat est doux. Après une belle promenade en ce dimanche parfait, la lecture de quelques critiques sur le dernier long métrage de Bradley Cooper, A Star is born confirme mon souhait de le découvrir en salles obscures. Deux heures et quinze minutes plus tard, les perles de pluie coulent le long de mon visage, mais les sourires y sont également présents.

Les lumières s’éteignent à peine et les riffs de guitare illuminent la pièce, les cris de fans avec. La découverte du personnage incarné par Bradley Cooper se fait sur scène, Jackson Maine porte avec les notes de sa Gibson et sa voix une chanson rock comme je les apprécie, dans l’un des cadres où je me sens le mieux. En concert. Prometteur, mais ce n’est pas fini. Non, non, loin de là ! La première introduction de Lady Gaga dans ce long-métrage n’est pas celle qui m’a touchée mais sa première interprétation en chanson, elle, n’est pas encore oubliée. Ni les autres. L’actrice et chanteuse se présente sous Ally, qui un soir, se produit dans un cabaret de drag-queen et où ce même soir, Jackson Main se perd en cherchant un lieu pour se plonger dans l’alcool. Coup de cœur, coup d’amour, mais certainement pas coup d’un soir. Une romance se dévoile ainsi, mais sans jamais délaisser les rêves d’artistes liées aux sonorités. Une histoire d’amour pour ces dernières que chacun partage avec l’autre, mais est-ce finalement un privilège ou un obstacle dans leur relation ? Le long métrage y répond et dans un esthétisme pur, avec des acteurs remarquables et une délicieuse bande originale où ils se font entendre.

Difficile de passer à côté de cette première création cinématographique du cinéaste Bradley Cooper, entre sa promotion et les superbes critiques à son propos mais encore une fois, je n’avais aucune idée de ce qu’il me réservait mis à part le fait que l’art de la musique y était exposé, et cela suffisait pour moi. Il est mon art préféré, celui que je porte avec amour depuis toujours, et celui auquel je suis le plus sensible. Pour accroître encore un peu plus mon niveau d’attente pour A Star is born, je souhaitais découvrir la performance de Lady Gaga que j’affectionne sincèrement pour certaine de ces chansons. Et même si je pense que les perles de pluies et les sourires mêlés sont une belle preuve, je tiens à souligner que ce long métrage ne m’a pas déçue, même une minute.

Malgré le fait que ce dernier soit une première création en tant que réalisateur pour l’un et une première interprétation au cinéma pour l’autre, Bradley Cooper et Lady Gaga n’en restent pas moins fantastiques. L’incarnation de leurs personnages est d’une justesse absolue et permet d’être transportée dans une émotion si vraie, si sincère, loin de tout artifice (ou presque). Que ce soit sur des séquences de morceaux de vie ou celles où la musique prend le dessus, d’ailleurs. Et si A Star is born a quelques imperfections, que je ne pense pas préciser par peur d’en dire un peu trop, elles sont laissées de côté pour s’intéresser à la profondeur du message porté et de la si délicate manière dont il est présenté.

Un dimanche d’octobre, l’automne se dévoile à la fenêtre. Les feuilles rougissent, le soleil est étincelant et le climat est doux. La nuit obscurcit ce dimanche parfait pour exposer un coup de cœur, un coup d’amour, mais certainement pas un coup d’un soir, A Star is born.

Avez-vous découvert ce long métrage ?
Si ce n’est pas le cas, le souhaitez-vous ?
Et si ça l’est, l’avez-vous apprécié ?

  1. Tu as une si belle écriture. Puis ce film .. J’en suis encore bouleversée. Quand j’entends « Shallow » à la radio les larmes coulent toutes seules. Clairement l’une des plus fortes histoire d’amour que j’ai pu voir. Un chef d’oeuvre.

    • Julie Lou – Author

      Comme je te comprends… La bande originale ne se détache pas de mes préférences malgré le temps qui passe et les découvertes qui se font avec. Néanmoins, si tu apprécies les histoires d’amour, je t’invite à découvrir le long métrage Blue Valentine de Derek Cianfrance avec Ryan Gosling et Michelle Williams – c’est certainement mon préféré du genre malgré sa tristesse infinie également.

  2. Splendide chronique qui fait honneur à ce chef d’oeuvre. J’ai aussi été emportée par cette histoire d’amour passionnel. Amour pour la musique, pour l’autre, pour soi. Merci pour cet article qui m’a ramenée dans cette salle de ciné où j’ai vécu une expérience exceptionnelle !

    • Julie Lou – Author

      Je te remercie, je suis très touchée par ton commentaire, j’avais tellement aimé lire ta propre chronique. Je pense que nous partageons parfaitement l’affection intense pour ce long métrage !

  3. Très bel article Julie, on sent bien que tu as été transportée par le film 🙂
    Pour ma part, je ne pense pas que j’irai voir ce film au cinéma (j’avoue que même si Bradley Cooper a l’air d’être quelqu’un de bien, il m’énerve souvent^^) mais je me dis que pour un streaming de dimanche après-midi d’ici quelques temps, ce sera sans doute un bon moment 🙂

    Merci pour ton avis en tout cas, c’est vrai que je suis surtout intriguée par la performance de Lady Gaga, donc je n’exclue pas un visionnage un jour ou l’autre 🙂

    • Julie Lou – Author

      Transporter, c’est bien le mot oui… Je pense qu’il me touche personnellement pour ce qu’il raconte.

      J’espère que de ton côté, tu le découvriras un jour ou l’autre. Par contre, je suis curieuse de savoir pourquoi Bradley Cooper t’énerve ? Concernant la performance de Lady Gaga, elle est juste incroyable. Elle chante merveilleusement bien, mais pour ça je n’avais pas de doutes et joue très bien aussi pour une première au cinéma. Le seul hic, c’est que l’histoire se lie un peu trop à sa carrière même si ce n’est certainement pas volontaire, étant donné que c’est un remake. J’aimerai vraiment découvrir la première version de 1937, pour cela justement…

      Bref, j’espère que tu l’apprécieras un de ces quatre en tout cas. Et je te remercie encore pour ton petit mot gentil.

      • Je ne saurais pas te dire pourquoi il m’énerve^^. Je crois que j’ai un peu de mal avec cette image de « mec parfait » qu’il peut avoir (en sachant qu’il n’est certainement pas lui même volontairement à l’origine de cette image hein !). Tu vois c’est un peu comme Matthew McConaughey, que je n’ai commencé à apprécier vraiment quand il est sorti de ses rôles d’éternel beau gosse. Dès lors, on a commencé à voir toute l’étendue de son talent plus que son physique.

        Mais bon ça reste un avis très personnel et surtout ça n’enlève rien à son talent non plus 🙂

        • Julie Lou – Author

          Je comprends mieux mais je dois avouer que de mon côté, je n’ai pas du tout cette image de Bradley Cooper mais c’est peut-être aussi parce que je n’ai pas vu beaucoup de longs métrages dans lesquels il avait un rôle, finalement. Et je pousse un peu plus loin ma curiosité mais est-ce que ce petit hic revient pour toi avec Ryan Gosling ? Il a cette image, et dans son cas, je ne peux vraiment pas la nier mais je l’apprécie si fort pourtant moi…

          • Alors étrangement je n’ai pas du tout cette image là de Ryan Gosling ! Je l’ai découvert quand il jouait encore dans des séries genre Hercule et une autre qui se passait sur un bateau je crois, et je l’adorai ! En fait je trouve qu’il a toujours fait des bons choix de rôle, il est passé du p’tit rigolo de service au beau gosse tout en faisant des choix très intéressants. Pour moi il n’y a pas de faux pas dans sa carrière.
            Après je pense que c’est simplement une histoire de ressenti tu sais. Par rapport à Bradley Cooper je n’ai pas vraiment d’argument qui tient la route finalement. C’est un peu comme avec Hugh Jackman, qui m’agace souvent, sans que je sache trop pourquoi 🙂

            • Julie Lou – Author

              Comme tu le précises, je pense que Ryan Gosling a toujours fait les bons choix concernant sa carrière. Arte diffuse sur YouTube un documentaire dédié à l’acteur et je trouve que c’est vraiment le ressenti que j’ai eu en le regardant. Il ne joue pas de son physique, selon moi, il suffit de le voir d’ailleurs dans le superbe long métrage, Blue Valentine. De mon côté, je t’interrogeais sur lui car je l’ai découvert avec N’oublie Jamais et il a clairement l’image de l’homme parfait pour la plupart des spectatrices mais encore une fois, ce sont des ressentis très personnels !
              J’espère en tout cas que tu finiras par découvrir A Star is born car il vaut vraiment le coup d’œil.

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.