Disney's Animal Kingdom Theme Park

Disney’s Animal Kingdom Theme Park

Du Resort de Walt Disney World, Disney’s Animal Kingdom Theme Park était mon rêve absolu. Entrer dans un parc Disney est à mes yeux, un véritable voyage mais celui-ci, parfaitement unique en son genre s’apparente même à un petit bout de paradis. Mon paradis.

Disney’s Animal Kingdom Theme Park cache en son cœur un land merveilleux et inédit dédié au long métrage du cinéaste James Cameron, Avatar. L’exolune Pandora créé en studio pour le septième art se dévoile dans la réalité avec d’immenses décors, lumières et deux attractions immanquables. Ces dernières sont très prisées et c’est pourquoi, j’ai encore une fois profité des « Extra Magic Hours » afin de découvrir l’une ou l’autre dès l’aurore. Les premiers pas sur ce parc sont troublants entre la présence démesurée de la végétation, les sonorités singulières, le parfum authentique d’un lieu aussi tropical et la superbe vue sur l’arbre de la vie, dit Tree of Life. Le coup de cœur est assuré de mon côté, et ce ne sont que les prémices de celui-ci…

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Les premiers pas dans Pandora ont été encore plus intenses. Curieusement, j’ai pris conscience à cet instant de ma présence à Walt Disney World. Et pour l’inaugurer, j’ai filé vers Na’vi River Journey – une promenade à bord d’un bateau pour une plongée dans le fin fond de la forêt bioluminescente. À la sortie de celle-ci, ce sont des larmes de bonheur qui composaient mon visage et comme les « guests » ne pointaient pas encore le bout de leur nez, j’ai décidé de me retourner vers ce voyage merveilleux doté d’une prodigieuse technologie. C’est ainsi qu’à 07:02 de cette première journée à Disney’s Animal Kingdom Theme Park, j’avais déjà accompli deux fois l’une des attractions que je rêvais de découvrir et qui s’est dévoilée comme l’une de mes préférées. Même si j’espérais secrètement de compléter cette matinée dans Pandora avec la découverte de Flight of Passage, l’immense file d’attente m’en a complètement dissuadée. Un FastPass+ pour cette attraction m’attendait en fin d’après-midi et je me suis alors éloignée de ce land pour explorer celui dédié à l’Afrique, et notamment la réserve naturelle Harambe à partir du Kilimanjaro Safari.

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Si cette excursion interroge sur les conditions de préservation des espèces présentes, je dois avouer l’avoir appréciée de mon côté. L’expérience est atypique et chaque tour réserve son lot de surprises. Avec les FastPass+ réservés, j’ai eu la chance de profiter de cette expérience insolite à trois reprises et je ne me suis jamais ennuyée à contempler les animaux que ce soit le lion sur son rocher sous les premiers rayons du soleil, les girafes qui se plaisaient au beau milieu du chemin et qui ont ainsi créé un bel encombrement ou encore les éléphants si tendres avec leur éléphanteau.

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Alors que les « Extra Magic Hours » étaient sur le point de s’achever, je suis encore une fois passée d’un land à un autre, et c’est dans celui consacré à l’Asie que j’ai découvert pour la première fois (et non la dernière) Expedition Everest – un parcours vers les sommets glacés de l’Himalaya. Les sensations délivrées sont fortes dans ce décor obscure qui offre aussi une vue imprenable sur le Resort. Je l’ai tout simplement adoré !

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Cette démesure de frissons m’avait ouvert l’appétit et je suis ainsi revenue sur mes pas pour consommer deux délices exotiques proposés en édition limitée dans le cadre de la sortie du live action Le Roi Lion, à Tamu Tamu Refreshments. Entre le « Simba Ice Cream Sandwich » qui se composait d’une glace à la vanille entourée de cookies aux pépites de chocolat et le « Simba’s Sunset Dole Whip » qui était une glace à l’ananas comme le Dole Whip original agrémenté cette fois-ci d’un sirop à la fraise, à la pastèque et un soupçon de noix de coco, mes papilles étaient enchantées. Il m’a été difficile de m’éloigner de cet havre de paix où danseurs et musiciens présentaient un show chaleureux et festif mais d’autres surprises m’attendaient…

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Le climat tropical n’étant pas le plus simple à supporter, la promenade frénétique de Kali River Rapids m’attirait profondément pour prolonger le sentiment de fraîcheur et franchir le pas a été sans regret ! Pour sécher, rien de plus simple avec Expedition Everest qui se trouve juste à côté et qui avait une faible affluence ce jour-là. D’ailleurs, le parc avait beau se remplir petit à petit, DinoLand paraissait délaissé et si je n’apprécie pas le long métrage, l’attraction Dinosaur m’intéressait au vu de sa description. Ce voyage dans l’ère Mésozoïque à bord d’un « Time Rover » est renversant par ses sensations d’une part mais surtout, par la qualité d’une telle production qui date de la fin des années 1990. Je tiens néanmoins à préciser que l’obscurité est vraiment inquiétante avec le réalisme dont font preuve les audio-animatronics des dinosaures et ce, malgré mon attrait pour ces espèces, c’est pour dire.

Dans la continuité de cette ode à la nature, je me suis enfin approchée de l’arbre de la vie de Discovery Island pour découvrir It’s Taugh to be a Bug. Inspiré du classique des studios Pixar, 1001 Pattes, ce spectacle en 3D est animé par Flik et a pour objectif de pointer du doigt le fait qu’être un insecte est difficile, comme l’indique le titre. Les effets visuels (mais pas seulement) sont superbes et j’ai trouvé que la morale avait toute sa place dans ce parc. Le théâtre qui l’accueille est implanté dans les racines de l’arbre, ainsi la courte file d’attente permet de capturer à travers un objectif les sculptures fascinantes qui le composent.

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Après cette prise de photographies, j’ai décidé de me rendre au « Theater in the Wild » qui présente la merveilleuse comédie musicale Finding Nemo. La prestation des artistes avec les marionnettes étaient à couper le souffle. La mise en scène était si belle que rien que de me la remémorer sous l’air du titre « In the Big Blue World », des perles de pluie inondent mes yeux, et c’était loin d’être fini…

Le soleil devenait de plus en plus intense au fil de l’après-midi et en recherchant un point de restauration, j’ai décidé de faire une halte à DinoLand dans une petite partie qui s’apparente à une fête foraine et où se trouve Primeval Whirl que je n’ai pas aimé (pour ne pas dire détesté). Loin d’être en accord avec l’esthétisme du parc, les sensations étaient si brusques qu’elles se sont révélées désagréables, même douloureuses. Il était ainsi temps de faire une pause et je me suis mise à la recherche d’un petit restaurant qui proposait des « Baked Macaroni & Cheese ». J’ai tourné près d’une heure avant d’abandonner l’idée de le trouver… J’ai fini au Restaurantosaurus qui se trouvait littéralement à deux pas de la précédente attraction, avec un bon burger au poulet grillé dit « Grilled Chicken BLT Sandwich ». J’ai apprécié le lieu mais c’est encore une fois le service qui m’a plu avec une serveuse adorable qui a glissé un petit mot sur le tee-shirt en hommage à Rex, notre dinosaure préféré que portait mon cher et tendre et qui m’a offert des petites figurines. Une petite attention certes, mais qui reste adorable.

Même s’il m’était difficile de revenir sur certaines attractions après ce copieux repas, j’ai cédé devant une file d’attente raisonnable pour Expedition Everest. Le tour ne s’est néanmoins pas passé comme il l’était convenu avec un arrêt imprévu d’une dizaine de minutes au cours d’une séquence assez sombre. Ce n’est pas pour autant que j’y ai perdu mon sourire et même le contraire, puisqu’un « cast member » attendait à la sortie pour accorder un FastPass+ de l’attraction à chaque « guest ». J’en ai profité d’affilée avant de m’introduire au cœur d’une forêt du land africain sans vraiment savoir où le chemin allait me mener. Ce court périple intitulé Gorilla Falls Exploration Trail cache en ses lieux des espèces différentes de celles rencontrées dans la réserve naturelle Harambe, comme des gorilles qui se reposaient à l’ombre du soleil.

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

À cet instant, mon impatience de découvrir Flight of Passage était au plus haut mais j’étais loin de m’imaginer une telle perfection. Je n’ai pas les mots pour la décrire et je pense sincèrement qu’il ne faut pas trop en dire mais que l’on soit fan ou non du long métrage Avatar, ce vol en plein cœur de Pandora est incontournable !

Il m’a fallu un petit temps pour reprendre mes esprits et c’est pourquoi je me suis approchée doucement du théâtre où se tient le spectacle Festival of the Lion King sans trop d’espoir d’y entrer. Le matin même, après quelques petites minutes dans la file d’attente, des « cast members » m’avaient indiqué que la séance était complète mais ce n’était pas le cas pour cette dernière représentation de la journée. L’interprétation des artistes qui chantent les paroles légendaires de ce classique Disney est superbe tout comme les chars qui constituent le décor.

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Si ce spectacle est atypique dans sa forme, l’émotion n’a pas été aussi puissante que celle éprouvée au musical de Nemo ou même lors du spectacle nocturne qui prend place en Asie, un land qui s’est dévoilé comme l’un de mes préférés où les décors sont incroyables avec des petites touches Disney●Pixar qui se discernent avec entre autres, la façade du théâtre accueillant le spectacle UP! A Great Bird Adventure dédié à Là-Haut et que je n’ai pas pris le temps d’observer.

Disney's Animal Kingdom Theme ParkDisney's Animal Kingdom Theme Park

Pour en revenir à Rivers of Light : We Are One, il est à l’instar de Disney’s Animal Kingdom Theme Park : une ode à la nature, une ode au cercle de la vie, une ode à l’amour sur Terre. Les effets spéciaux sont impressionnants mais ce qu’il présente avec les séquences de classiques d’animation ou de documentaires Disneynature est émouvant à souhait, et la bande originale n’y est pas pour rien non plus. Rivers of Light : We Are One clôturait avec perfection cette journée mais je tenais à contempler Pandora de nuit et quelle immersion ! Le land prend une toute autre forme dans l’obscurité et ce n’était pas pour me déplaire. C’est après une dernière file d’attente pour voler une nouvelle fois grâce à Flight of Passage que je me suis éloignée de ce paradis mais ce soir-là, ce n’était qu’un tout petit au revoir… En vérité, je suis revenue à deux reprises au cours de mon voyage pour refaire certaines de mes attractions préférées, savourer (enfin) des « Baked Macaroni & Cheese » au Eight Spoon Café, rencontrer Kevin – curieux oiseau incapable de voler du long métrage Là-Haut, et aussi pour profiter simplement de l’atmosphère authentique de Disney’s Animal Kingdom Theme Park.

Disney's Animal Kingdom Theme Park

Disney’s Animal Kingdom Theme Park vous fait-il rêver ?
Si vous faites partie des chanceux qui l’ont déjà découvert, qu’en avez-vous pensé ?

  1. Animal Kingdom fut une très belle découverte de mon côté également. J’adore plusieurs rides (Flight of Passage est le grand winner!) mais c’est surtout son ambiance qui me relaxe.

  2. Maëlle

    Que dire à part merci. Merci de nous faire vivre ton expérience à travers une si belle écriture.
    Tes photos sont encore une fois splendides.
    Ce parc est sûrement pour moi celui qui me donne le plus envie et ton article n’a fait que amplifier mon désir d’y aller.

    • Julie Lou – Author

      Merci infiniment pour ce doux commentaire qui me touche si fort, ma petite sœur ! ♡
      Je te souhaite sincèrement de découvrir ce parc un jour, je suis certaine que tu ne seras pas déçue. Tout est merveilleux !

Répondre à Julie Lou Annuler la réponse.