Dumbo, de Tim Burton, Julie Lou

Dumbo, de Tim Burton

Le classique des longs métrages des studios Walt Disney de 1941 n’a jamais fait partie de mes préférences même s’il n’en reste pas moins authentique. À l’inverse, Tim Burton a longtemps été l’un de mes cinéastes préférés pour ces superbes créations comme Edward aux mains d’argent, Charlie et la Chocolaterie ou encore Les Noces funèbres. Fan de son art et des productions cinématographiques de la Walt Disney Company, il était important pour moi de découvrir Dumbo en salles obscures.

Porté par une distribution féerique entre l’étincelante Eva Green, le mystérieux Colin Farrell, le charmant Danny DeVito ou encore l’admirable Michael Keaton, Dumbo est un long métrage d’une profonde qualité. Les nuances obscures livrées par Tim Burton contraste avec la poésie qu’il dévoile également, à l’instar de l’histoire. États-Unis, en 1919, les soldats rentrent du Front. Holt Farrier retrouve enfin ses enfants, Milly et Joe, orphelins depuis son départ et le décès de son épouse, au cœur du cirque Medici. Amputé, le directeur de ce dernier lui ordonne de prendre en charge le spectacle des éléphants dont une éléphante et son petit qui cache un talent fantastique… Et malgré les différences, l’adaptation en prises de vues réelles du classique d’animation est si belle ! Certaines scènes restent les mêmes mais Burton s’est véritablement approprié ce conte en apportant des valeurs importantes à mes yeux, soulignées avec discrétion comme avec la citation dictée par la brillante acrobate Colette Marchant interprétée par Eva Green, « Aucun cirque ne le mérite ». Le côté poétique de ce long métrage se remarque avec la bande originale de Danny Elfman absolument parfaite pour imposer l’atmosphère du cirque avec charme et délicatesse. Un charme qui continue même jusqu’au générique avec la chanson du groupe de rock canadien, Arcade Fire qui reprend l’incontournable berceuse « Baby Mine » avec un côté so 50’s et qui conclue cette dernière petite perle des studios Walt Disney créée par la sensibilité d’un artiste hors norme, Tim Burton.

L’avez-vous découvert ou pensez-vous le faire ?
Aimez-vous le classique des studios Walt Disney ?

Dumbo, de Tim Burton, Julie Lou

  1. DBH

    Bonjour,
    Moi je l’ai vu il ya quelques semaines, et j’ai bien aimé à vrai dire.
    Super article ! À bientôt

    • Julie Lou – Author

      Je te remercie, nous sommes au moins deux à avoir beaucoup aimé dans ce cas (mais je ne pense pas qu’on soit les seules). À très vite.

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.