Illuminae, de Jay Kristoff et Amie Kaufman, Julie Lou

Illuminae, de Jay Kristoff et Amie Kaufman

Ce sont les centaines de belles critiques qui ont attisé ma curiosité pour découvrir les trois volumes qui composent la série littéraire éditée par Casterman, Illuminae, de Jay Kristoff et Amie Kaufman. Par peur de la déception, j’ai préféré pour ma part les dérober à la bibliothèque pour quelques semaines même s’il me reste un pincement de regret à présent, et c’est pourquoi j’espère que ces lignes éloigneront quiconque d’une inutile appréhension.

Pourquoi lire Illuminae, de Jay Kristoff et Amie Kaufman ?

HISTOIRE

Série littéraire de science-fiction, les lecteurs découvrent à partir de ces trois livres une histoire qui se dévoile en 2575, parfois sur la planète Kerenza IV, parfois sur les vaisseaux spatiaux Hypatia ou Alexander, ou parfois encore sur la station Heimdall. Et si l’espace est infini, les auteurs n’ont pas non plus lésiné sur la création de personnages. À chaque volume, ses protagonistes avec une véritable diversité de caractères qui mérite pour moi d’être souligné. Ceci permet également de créer de l’authenticité malgré le genre dans lequel la série se développe. Un genre qui en cache un autre ­­­‒ la romance. Les premières pages du Dossier Alexander lève le voile sur la relation amoureuse qu’entretenaient Kady Grant et Ezra Mason mais que la première citée dissout le matin où leur destin prend un tournant invraisemblable à partir de l’offensive déclenchée sur leur planète par BeiTech, organisation interstellaire sans cœur. Les êtres sont séparés mais leur histoire est loin d’être finie…

FORMAT

Les livres qui forment la série Illuminae ne sont pas des romans comme les autres. Comme ils le portent dans leurs titres, ce sont de véritables dossiers ‒ Dossier Alexander, Dossier Gemina et Dossier Obsidio. Ce format est aussi remarquable que déroutant. De mon côté, l’adaptation à cette lecture s’est faite au fil des pages, ou plutôt au fil des pièces à « conviction ». Celles-ci ont différents supports mais l’histoire en reste parfaitement compréhensible. Jay Kristoff et Amie Kaufman sont sans l’ombre d’un doute, des auteurs prodigieux.

ADDICTION

610 pages, 670 pages et enfin 630 pages. Illuminae a de quoi délecter ses lecteurs, c’est certain avec la quantité de documents à découvrir à partir des trois volumes, et pourtant… Le suspens et les émotions sincères et intenses éprouvées à la lecture de ces derniers (et le format) en font une série addictive et qui se lit avec avidité. Il n’est pas simple de quitter l’espace, de délaisser les étoiles et l’imagination démesurée que comporte la superbe série littéraire Illuminae, de Jay Kristoff et Amie Kaufman.

Souhaitez-vous lire à présent Illuminae, de Jay Kristoff et Amie Kaufman ?

Kady, tu mérites toutes les étoiles de la galaxie et des milliers de diamants dans tes cheveux, tu mérites quelqu’un qui saura s’envoler à tes côtés, aussi loin et aussi vite que tu le voudras. Quelqu’un qui te prendrait par la main, pas quelqu’un qui te retiendrait au sol.
  1. Ta publication sur Instagram m’avait intrigué. Ils ont l’air vraiment bien mais je ne suis pas certaine que ce soit mon style. J’ai vu qu’il était possible de les feuilleter sur le site de Cultura, je vais y jeter un coup d’oeil. ♥

    Pauline

    • Julie Lou – Author

      Je ne pensais pas que ça l’était non plus mais ils sont atypiques du genre de la science-fiction, notamment avec le format.
      N’hésite pas à feuilleter les premières pages de l’histoire, ou même les emprunter tout comme moi à une bibliothèque.
      À très vite ! ♡

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.