Lectrice minimaliste, Julie Lou

Lectrice minimaliste

Il y a parfois des rêves de petite fille qui se transforment avec les valeurs qui tiennent à cœur et pour moi, la volonté d’un superbe mur orné d’étagères qui croulent sous les livres en fait partie. Enfant, le lieu que je préférais à l’école était la bibliothèque pour sa mezzanine où l’on se cachait sous les poutres, pour ses coussins et sa centaine de livres à sélectionner. Il y avait aussi les livres de ma maman qui traînaient ici et là pour ne pas oublier la lecture même dans notre home mais une fois le départ, les volumes se sont fait envelopper dans des cartons et pour longtemps… Mais en décembre dernier, Ulysse, notre golden retriever, a filé pour devenir une étoile sur le ciel noir. Un morceau de vie obscur qui a détruit une partie de moi, qui a abîmé un peu mon cœur aussi. Et un soir, ou une nuit, au milieu d’une insomnie, l’écoute d’une vidéo de Margaud Liseuse sur ses coutumes de lecture a laissé place à la lubie de relire dès le lendemain matin. Sous une couverture moelleuse contre le froid de l’hiver qui se dévoilait petit à petit sur la nature, l’apaisement m’a porté si intensément ce matin-là qu’il n’a pas cessé depuis. Pour la petite histoire, Roucky, notre renard profite des instants de lecture pour se calmer, se reposer sur moi pour des câlins, avec une douceur incroyable à présent ; le nirvana à mes yeux. Mais voilà les étagères lourdes avec une abondance de volumes sont loin d’être une convoitise finalement… Le fait de donner une autre vie à des livres est intelligent et important selon moi, mis à part pour les coups de cœur et présents à ne pas laisser partir. C’est pourquoi le minimalisme continue jusque dans ma première véritable bibliothèque, si petite au final mais qui me plaît ainsi. La pièce qui l’accueille est un nid confortable qui permet de s’entourer de paillettes, d’étoiles lumineuses et de livres adorés comme les écrits de J.K. Rowling, de Rainbow Rowell ou les archives des studios Walt Disney et au fond, pourquoi ce n’est pas ce qui importe ?

Lectrice minimaliste, Julie LouLectrice minimaliste, Julie Lou

  1. Les photos que tu prends sont magnifiques tout comme les textes que tu écris qui transportent dans une douceur super agréable. J’ai toujours rêvé d’avoir une immense bibliothèque, je crois que c’est l’un de mes uniques rêves. Mes livres sont mes meilleurs amis, et je me sens protégée grâce à eux, je ne pourrai donc jamais m’en séparer.

    • Lou – Author

      Mais quelle gentillesse, je ne sais plus quoi répondre mis à part mon petit merci, si loin d’être suffisant. ❤️❤️
      Si l’immense bibliothèque continue de te faire rêver, garde tes précieux. Les histoires protègent de la vérité, de la toile de fond qu’est la vie, je ne peux le nier. Ils sont aussi une force incroyable de bien-être, à mes yeux.

  2. Un article où je suis obligée de laisser un commentaire. J’ai une petite étagère remplie, plus aucun livre ne rentre dedans, pourtant je n’ai pas envie de laisser un de ces livres allaient dans les bras d’une autre personne.
    J’aime le fait d’avoir une grande étagère, je trouve ça très jolie, une sorte de décoration à ma façon. Mais c’est aussi pour montrer que j’aime lire, que c’est quelque chose d’important, c’est en quelque sorte ma culture (parce que je n’en ai pas réellement sinon).
    Je suis fière de cette tonne de livre que je garde, c’est comme une énorme bibliothèque (j’aimerai tellement avoir une chambre avec des étagères remplies de livre, et me dire:  » waouh, j’ai lu tout ça.  » ).
    Je sais pas comment expliquer que c’est quelque chose qui m’appartient et qui me correspond avec tout ce que j’aime dedans et surtout des univers complètement fantastiques et fascinants.
    Pour moi, garder ses livres est important.
    Voilà, j’ai pensé que répondre à cet article serait une bonne chose pour aussi exposer mon avis.

    Bonne continuation à toi!

    • Lou – Author

      C’est un superbe commentaire ! Je te remercie de m’avoir fait part de ton choix car finalement, je ressentais ce souhait dans mon passé. J’ai l’âme d’une collectionneuse, au fond, je procède contre moi mais pour en même temps, être en accord avec mes valeurs. La bibliothèque qui s’étale sur tous les murs d’une pièce, avec les étagères alourdies par une centaine de livres, je ne suis pas contre, loin de là ! J’adore l’idée mais ce n’est plus ce que je souhaite pour moi. Et c’est si intéressant de découvrir ton point de vue, ton souhait à toi, ton rêve. Comme tu le précises dans une phrase, la bibliothèque peut parfois être le reflet de nos lectures et il est vrai que ça peut être incroyable de découvrir cette culture sous nos yeux mais ce n’est pas ce qui importe pour moi, enfin pas pour l’instant ou plus maintenant.

      Je t’embrasse Océane et merci à toi de toujours prendre un temps pour lire et commenter mes articles, c’est un vrai plaisir pour moi. Tu n’imagines pas à quel point…

      • J’aime ce genre d’article parce que justement on peut donner différent point de vue, discuter sur ce qu’on pense. C’est comme débattre sur quelque chose qui nous plait, qui nous tiens à coeur. Je comprends aussi ton point de vue sur les livres et je trouve que c’est une bonne initiative de ta part. Personnellement je ne pense pas pouvoir donner mes livres, mais pourquoi pas?

        Oh j’ai l’impression que tu m’as repéré. C’est aussi un plaisir de te lire vraiment et j’espère que tu resteras toujours dans ton univers tout doux et remplie de poésie.
        Je ne commente pas toujours ce que tu fais mais sache que je lis tout ce que je peux.

        • Lou – Author

          C’est l’intérêt pour moi d’écrire ici, parler de superbes choses comme le cinéma, les sonorités ou les lectures mais aussi de morceaux de vie, des articles plus personnels pour s’aider à se comprendre… Plutôt que de les donner, il m’arrive de les vendre également afin de m’offrir de nouvelles histoires, ce n’est pas ton cas ?

          Oui, je connais les prénoms de mes lectrices et je te remercie de me lire continuellement. Ça me touche, vraiment.

          • Je n’arrive pas à les vendre, je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression qu’ils ont comme une symbolique, je me rappelle à chaque fois comment j’étais quand je lisais chacun des livres qui ornent mes étagères. Je suis jeune encore alors en acheter ne me gêne pas, plus tard je ne dis pas, je sais que j’aurai plus le sens des responsabilités.

            Oh c’est vraiment mignon, merci à toi !

            • Lou – Author

              Je comprends, parfois il y a des livres qui ont une histoire si particulière. Si les tiens en ont tous une à ton coeur, alors ne te force pas. Jamais.
              Je t’embrasse Océane.

  3. Ton article m’a brisé le cœur :/ Je sais déjà que tu as perdu Ulysse, mais tes mots sont durs à lire. J’ai tellement peur de perdre mon meilleur ami moi aussi. Il a eu de la chance d’avoir une amie comme toi en tout cas, qui l’a aimé et l’aime si fort. Des bisous, en espérant que ton cœur va se réparer peu à peu. Elodie.

    • Lou – Author

      Ce n’était pas mon intention mais on ne peut pas passer à côté de la crainte de perdre un ami, comme un chien, son chien, quand on l’aime aussi tendrement. Le creux sera toujours là mais Ulysse aussi que ce soit dans mon coeur ou sur le ciel étoilé. ⭐️

  4. j’avais l’habitude de garder les livres et de passer beaucoup de temps à lire dans ma chambre sous les étagères remplies de livres; Cependant à présent, je ne les garde plus. Une fois lu, je les donne . A part bien sur ceux que l’on m’a offert ou ceux avec qui j’ai une histoire…

    • Lou – Author

      C’est superbe de les donner, de leur donner également une autre histoire. Je suis peut-être trop curieuse, certainement même mais pourquoi ce choix ?
      Belle journée à toi.

Comment

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.