Never Again, de Sarah Dessen, Julie Lou

Never Again, de Sarah Dessen

Après la belle découverte de la plume de Sarah Dessen avec Once and for All, la chance me sourit avec un cadeau des éditions Lumen qui ont également publié le premier titre énoncé au printemps dernier. Ce présent n’est autre que le dernier roman de l’auteure, Never Again que j’ai ainsi découvert quelques semaines avant sa sortie en librairie ce quinze novembre.

Avec ce titre, Sarah Dessen dévoile l’histoire de Sydney – une adolescente livrée à elle-même et qui peine dans sa solitude. Ses proches la délaissent involontairement en se concentrant sur son frère, Peyton qui en conséquence d’un accident grave, se retrouve derrière les barreaux. Avec l’impression d’être l’unique personne à culpabiliser de l’incident et afin de se sortir de ses pensées, Sydney décide de se construire sa propre voie où les belles rencontres ne manqueront pas de la réconforter et l’aideront pour s’affirmer.

Ce roman dégouline d’amour de par les liens d’amitié présentés mais Sarah Dessen dévoile ces derniers avec une justesse remarquable. Il n’y a pas de démesure et malgré le fait que l’histoire soit simple, celle-ci est cohérente. L’auteure cite avec ce titre des points sensibles – la maladie, l’agression psychologique et l’incarcération qui sont en mesure de toucher n’importe quel lecteur et le faire à travers les yeux d’une adolescente m’a sincèrement émue. L’écriture est encore une fois superbe et ne permet pas de décrocher du livre aisément. Les pages se tournent, et même si la dernière centaine le fait de manière remarquable, l’attachement aux personnages coince un sentiment de mélancolie à l’idée de les laisser.

Never Again est ainsi une délicieuse lecture, et certainement plus encore que le précédent roman de l’auteure, Once and for All, à mes yeux. Cette petite perle se lit avec une avidité débordante et sa sortie en cette saison hivernale n’est pas insignifiante avec le froid qui se contre à la perfection par de délicats sentiments.

Que vous inspire ce livre ? Souhaitez-vous le découvrir ?

Après m’être tue pendant si longtemps, il me semblait parfois que je n’avais pas assez de souffle pour dire tout ce que j’avais sur le cœur.

Respond to Never Again, de Sarah Dessen

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.