Nevermoor, de Jessica Townsend, Julie Lou

Nevermoor, de Jessica Townsend

J’avais de véritables attentes pour ce roman mais il s’est dévoilé au-delà de celles-ci ! C’est une vraie perle à ne pas manquer, pour les petits mais pas seulement…

Il était impensable pour moi de passer à côté de Nevermoor, de Jessica Townsend aux éditions Pocket Jeunesse, que ce soit avec l’illustration de sa couverture qui est absolument superbe ou la citation en sa quatrième qui fait référence à la plus classique des séries de littérature jeunesse, Harry Potter de J.K. Rowling. Dès les premières pages, la rencontre avec Morrigane Crow serre quelque peu le cœur. Cette petite fille qui est à l’aube de ses onze ans, est délaissée et dépréciée par ses proches car elle est soi-disant « maudite », depuis sa naissance lors du dernier Merveillon. Cet événement s’approche de nouveau doucement et signe ainsi sa disparition définitive. Néanmoins, le soir qui lui réservait son triste sort, le mystérieux Jupiter North l’emmène dans les contrées de Nevermoor où d’autres surprises l’attendent…

Ce royaume magique est juste parfait, tant il est décrit délicieusement par l’autrice. L’histoire qui se dévore avec avidité, est certes fantastique mais les personnages et le cadre dans lequel ils se remarquent s’imagine sans aucune difficulté. C’est un incroyable voyage à Nevermoor qu’offre Jessica Townsend avec ce roman même s’il est un peu court finalement. L’apparition de Morrigane Crow à l’hôtel Deucalion de Nevermoor se publient sur à peine cinq cents pages et ce dernier cache des secrets tous aussi merveilleux les uns les autres qu’il est inconcevable de ne pas en souhaiter découvrir plus… J’espère ainsi que les autres volumes resteront à la hauteur de celui-ci, qu’ils lèveront le voile sur les belles cachotteries de cette sphère magique et qu’ils me déclencheront encore une fois de sincères coups de cœur.

P.S. : N’hésitez pas à lire les premières pages de ce livre sur Cultura.

Quel est votre dernier coup de cœur littéraire ?

Je veux dire Nevermoor. Ou tout endroit où des millions de personnes passent chaque jour, laissant des traces invisibles qui s’entrecoupent, formant une tapisserie infernale tissée de millions, de milliards, de milliers de milliards de fils pour nous trop visibles. Les gens laissent des morceaux d’eux partout, Morrigane… Toutes les disputes, qu’ils ont eues, toutes les fois qu’ils ont souffert… l’amour, la joie qu’ils ont éprouvés, les bonnes et les mauvaises actions qu’ils ont accomplies.

Respond to Nevermoor, de Jessica Townsend

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.