Shades of Light, de V.E. Schwab, Julie Lou

Shades of Light, de V.E. Schwab

Shades of Magic, Shades of Shadows… Ces titres qui ont transporté aussi bien mon esprit que mon cœur. C’est avec émotion que j’écris ces quelques lignes sur le final, Shades of Light qui page après page, m’a prouvé la perfection de cette série littéraire dévoilée sous la plume de V.E. Schwab et mise en lumière en français par les éditions Lumen. Celle-ci qui est aussi l’un de mes plus importants coups de cœur de lectrice.

L’attente était longue depuis l’hiver dernier… La découverte des deux premiers volumes était si intense que ce dénouement final était sincèrement attendu de mon côté, et j’espérais secrètement qu’il me laisse bouche-bée ou qu’il soit composé de ce détail qui parfait l’histoire. Néanmoins, parfois l’attente est si puissante que le sentiment de peur apparaît. La peur de la déception. C’est ainsi que le prétexte de la longueur des sept cent soixante pages s’est introduit pour décliner ma propre lecture et ne pas oser admettre la tristesse de découvrir pour la dernière fois le destin de ces personnages si attachants, entre Kell, Rhy, Holland, Alucard mais surtout Lila. Delilah Bard oui… Cette série littéraire est certes un voyage entre ses différents Londres, sa magie mais c’est aussi des rencontres, et pas des moindres avec l’une des plus belles à mes yeux, celle de Lila. Ce dernier volume permet aussi d’approfondir la connaissance d’autres personnages, et leur présence enrichit intensément l’histoire. Une histoire imposante, impressionnante à l’image des deux premiers romans de la série et de l’écriture de l’auteure.

À la lecture de Shades of Light, quelques semaines après sa sortie et son acquisition, une certaine émotion s’est présentée à moi. Une certaine mélancolie, peut-être. Je pense que celle-ci découle de la compréhension avec ce roman, ou plutôt ces trois romans, de ce pourquoi qui fait que la lecture prend à présent une place considérable dans mon cœur. L’immersion dans un autre espace et les liens qui se créent malgré une rencontre fictive est un véritable enchantement et sous la plume de V.E. Schwab, ces détails sont d’une qualité irréprochable. Chaque mot a son importance, son esthétisme et c’est ce qui fait pour moi de Shades of Magic, l’une de mes séries littéraires préférées, aux côtés de quelques autres comme celles écrites par une certaine J.K. Rowling ou un certain J.R.R. Tolkien…

Si vous avez une ou plusieurs séries littéraires préférées,
indiquez-moi le(s) titre(s) en commentaire de cet article.

Je l’aimais comme la Lune les étoiles.
C’est ce qu’on dit chez nous quand quelqu’un illumine notre monde.
  1. Je fais partie de la team, je lis les livres après avoir vu les films. Donc beaucoup de mes séries littéraires sont des séries qui ont été adaptées par la suite comme twilight ou divergente. Ton amour pour ces livres et ton article m’ont vraiment donné envie de les lire même si en soit j’en sais très peu sur l’histoire ! Je suis en tout cas certaine de m’arrêter devant eux lors de ma prochaine visite en librairie pour lire le résumé 🙂

    • Julie Lou – Author

      C’est très gentil Laura, et ça signifie beaucoup pour moi le fait de partager ma passion pour la lecture. Cette série littéraire doit être adapté au cinéma d’ici quelques temps, j’espère tout bientôt d’ailleurs, alors pourquoi pas attendre la production cinématographique si jamais tu préfères rester dans ce sens. Après, c’est certain que Shades of Magic vaut le détour à mes yeux ! Sincèrement.

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.