Stranger Things

Stranger Things

Il y a des longs métrages, des livres, des sonorités ou encore des séries qui transportent nos pensées sur certains genres et Stranger Things est à mes yeux l’exemple parfait. La science-fiction ? Ce n’était pas pour moi – rien que le recueil de nouvelles Brume de l’auteur Stephen King avec ses six cent quarante-trois pages m’a tenu de septembre à décembre, pour dire. Les histoires avec une note d’épouvante ? Encore moins. Les sonorités aux formes électroniques avec la présence de synthé analogiques ? Non plus. Mais nier le coup de cœur pour la série créée par The Duffer Brothers est insensé. Il n’y a aucun défaut pour moi à souligner que ce soit dans les huit épisodes de la première saison ou dans la seconde avec ses neuf épisodes d’une cinquantaine de minutes. Loin de là ! L’ode aux « eighties » est superbe que ce soit dans les décors ou dans le scénario même s’il me manque sincèrement des références que j’espère découvrir à présent pour observer certaines séquences d’un autre œil. Et la b.o. est finalement l’une de mes préférées avec le titre intemporel du groupe The Clash, « Sould I Stay or Sould I go » ainsi qu’avec les nuances de synthés qui s’introduisent parfaitement et qui dévoilent une atmosphère onirique si belle que je ne me lasse pas de les écouter en boucle. Mais pourquoi ce curieux coup de cœur qui a également chacun des détails non appréciés dans les premières phrases ?

Parce que l’histoire m’a fait chavirer de la peur à la douceur avec ce départ pour la nuit de novembre 1983 à Hawkins où un enfant comme les autres, Will Byers disparaît après avoir passé la soirée avec son groupe d’amis composé de Mike Wheeler, Lucas Sinclair et Dustin Henderson. À partir de ce premier fait, la série s’esquisse avec la détérioration de l’esprit d’une maman en plein deuil qui frôle l’hystérie, incarnée par la fantastique Winona Ryder et avec la rencontre des proches (ou non) de Will qui s’intéressent à sa disparation avec l’irruption d’une fille mystérieuse tatouée du caractère « 11 » sur le poignet et au crâne rasé interprétée par Millie Bobby Brown, dans ce petit lieu de vie des États-Unis qui se transforme petit à petit en théâtre de phénomènes surnaturels…

Enfin pour la petite anecdote, la fin du recueil de Stephen King a filée et a même été superbe avec comme fond sonore la bande originale de Stranger Things. Je persiste ainsi à penser qu’il est parfois inévitable de passer par un immense coup de cœur pour s’intéresser à un genre qui est loin de ce que l’on s’accoutume à aimer… J’en suis la preuve.

  1. Océane

    Oh Stranger Things …
    Pour tout te dire, je ne suis pas du tout tombée sous le charme de cette série. Pourtant je vois pas mal de monde apprécié mais l’univers ne pas spécialement plu. Je ne sais pas pourquoi peut-être le fait que j’ai eu du mal avec le fait que les personnages est un côté un peu vintage (oui j’ai du mal avec ce côté là des longs/courts métrages parfois). Mais peut-être que plus tard j’aurai une autre vision des choses qui sait ?

    En tout cas, un très joli article comme d’habitude!

    • Julie Lou – Author

      Oh, si tu n’apprécies pas vraiment le côté vintage, je pense en effet que la série n’est pas faites pour toi !
      Je te remercie pour ton petit mot gentil, et je t’embrasse.

  2. Coucou ! Quelle sensibilité tu as dans ton écriture, j’aime énormément te lire ainsi que la douceur de ton blog qui ressemble à un livre. C’est très poétique. En ce qui concerne la série je compte peut être la commencer, tout le monde en dit que du bien visiblement.
    Merci pour ce beau moment de poésie
    Bisous !

    • Lou – Author

      Quels mots ! Je suis sincèrement émue à la lecture de ton commentaire… C’est juste… Je fonds devant des paroles si belles à l’égard de ma passion, alors juste merci. ♡ Concernant Stranger Things, j’espère que tu prendras le temps de découvrir cet univers incroyable.
      Belle soirée à toi.

  3. Je vais surement être un des rare message comme celui ci : ton article est vraiment bien écrit, j’aime ton style
    Mais je n’aime pas cette série, trop commerciale maintenant on en fait des tonnes

    • Lou – Author

      D’une part, je tiens à te remercier pour ton mot si gentil concernant mon article. D’autre part, sache que je comprends ton point de vue et c’est un peu aussi ce qui me lassait avant de découvrir la série par moi-même avec ce merchandising infernal autour. J’ai juste appris à passer outre à présent…

  4. Lorsque cette série en parlait je n’ai pas vraiment eu envie de la voir ! Il a fallu que mon chéri me fasse du chantage … et il a tellement bien fait !
    Pour moi aussi ce fut un coup de coeur énorme ! Et le personnage de Dustin est tellement touchant !

    • Lou – Author

      Comme quoi il est vraiment important de se laisser aller parfois dans nos choix culturels afin de faire de superbes découvertes inattendues.
      J’aime beaucoup les personnages des enfants mais je crois que j’ai une préférence pour Joyce Byers ou Nancy Wheeler qui sont incroyablement attachantes.
      À très vite.

  5. Lixy

    Indéniablement dans mon top de mes séries préférés. J’ai adoré ton article ! <3 Je n'ai qu'une envie, c'est de découvrir la saison 3.

    • Lou – Author

      Mais il faut que nous en discutions dans ce cas ! Je ne pensais pas que tu l’appréciais autant. ❤

  6. J’avais commencé, mais j’avoue ne pas avoir plus accroché que ça à la série au bout de trois épisodes. Je lui ai largement préféré Dark qui m’a tenu en haleine du début à la fin. Peut-être devrais-je essayer de lui donner une autre chance ? Tu en parles tellement bien !

    • Lou – Author

      Oh, Dark est sur ma liste de série à voir justement. J’espère être aussi passionnée que toi pour celle-ci et pourquoi pas tenter une nouvelle fois Stranger Things de ton côté ?

  7. Comme tu dis, comment ne pas tomber en amour pour cette série, son univers et ses personnages ? Puis elle me rend si nostalgique… Non pas que j’ai vécu à cette époque ! Elle me rappelle juste des films dans du même genre que je regardais petite (E.T, Les Goonies… ) ! Tout comme toi, j’ai toujours une petite appréhension quand une série (qui ne m’attire pas tellement à la base) cartonne… Il me faut un petit temps d’adaptation… Puis je me dis ALLEZ ! Et finalement… ! Comme quoi, toujours laisser sa chance à une série ! Ou un livre ^^ Des bisous Julie !

    • Lou – Author

      Comme je le précise dans l’article, je manque cruellement de références de mon côté mais je souhaite découvrir des longs métrages qui pourraient justement me donner les clins d’oeil que présente Stranger Things tout au long de ses épisodes. Cela me permettra également de calmer mon impatience quant à la sortie de la troisième saison !
      Et oui, finalement je ne regrette pas de ne pas avoir passer mon tour sur Stranger Things qui a été un immense coup de coeur, peut-être même le plus important dans mon histoire avec les séries télévisées…

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.