The Fault in Our Stars, de John Green, Julie Lou

The Fault in Our Stars, de John Green

Les saisons ont filé depuis la découverte cinématographique de l’histoire adaptée par Josh Boone mais l’idée de lire le roman écrit par John Green, s’est éternisé dans un coin de mon esprit sans jamais s’éteindre. Et du long-métrage, il ne me reste que des petits morceaux du scénario qui a été délaissé pour ma part, pour les sonorités si belles, poétiques et mélancoliques de la bande originale avec la contribution d’interprètes comme Birdy ou Lykke Li. Le coup d’amour pour celles-ci était un peu trop certain finalement. Néanmoins, loin du coup de cœur espéré et presque promis, la lecture du roman dévoilé sous le titre francophone Nos étoiles contraires, a de la sorte été reportée…

Ainsi, au printemps dernier, après la superbe découverte de Looking For Alaska de l’auteur et l’acquisition de l’édition collector en v.o. aux reflets argentés de Barnes & Nobles, le souhait de lire enfin le roman a récidivé mais le fait de découvrir d’affilé plusieurs histoires d’un même écrivain ne fait pas partie de mes petites coutumes de lectrice. Ce qui signifie que oui, la lecture a encore une fois été reportée… Or cet hiver, la douceur apportée par Flocons d’amour qui se compose de trois nouvelles dont l’une d’elles écrites par John Green, m’a bercé si fort que The Fault in Our Stars est enfin sorti de ma petite bibliothèque. Et que dire à présent ?

Que cette lecture a sincèrement été un coup de cœur ; que les perles de pluie n’ont cessé de couler le long de mon visage en lisant la fin de l’histoire ; que les sourires ne s’oublient pas non plus avec la relation si complice des deux adolescents, Hazel Grace, atteinte d’un cancer et Augustus Waters qu’elle rencontre et avec lequel elle se lie d’amitié dès les premiers chapitres ; que les pages se sont enfilés avec des flocons de neiges qui apparaissaient et disparaissaient à la fenêtre ; que l’histoire est indélébile dans mes pensées… Il y a tant à dire mais tant aussi qui ne sonnent pas justes, comme s’ils n’étaient pas à la hauteur du récit. À mes yeux, The Fault in Our Stars est un véritable présent à se dévoiler sans trop prendre connaissance de détails afin de se laisser aller dans l’écriture de l’auteur et plonger dans son imagination si douce.

Sometimes, you read a book and it fills you with this weird evangelical zeal, and you become convinced that the shattered world will never be put back together unless and until all living humans read the book.
  1. Océane

    Je n’ai vu que le film et je l’ai déjà trouvé vraiment touchant et magnifique. Alors, même si je n’ai pas lu le livre je me dis qu’il doit être tout aussi bien, voir même, mieux. Après tout des fois, lire est bien plus touchant que de regarder, les lettres, phrases s’impriment dans notre esprit et j’avoue que ça reste beaucoup plus en tête. Mais j’avoue ne pas encore avoir passé le pas sur la lecture de ce livre, tout simplement parce que j’ai peur de bien trop pleurer et d’être totalement bouleversée à la fin du livre. Alors je me préserve et j’attends le moment opportun, lorsque je me sentirai de lire une histoire aussi touchante que bouleversante. (Il faut se le dire, le film est déjà bien émouvant alors le livre je n’imagine même pas).

    En tout cas on sent bien dans ton article que le livre est vraiment magnifique.

    • Julie Lou – Author

      Je suis d’accord avec toi, il faut être prête pour une telle lecture, vu son niveau d’émotion. Le long métrage ne m’avait pas autant touché, même si j’ai une belle pensée pour celui-ci également. J’ai néanmoins une préférence pour le livre qui est sincèrement superbe.

    • Lou – Author

      Il mérite bien une relecture oui, c’est une petite perle d’émotion à laisser dans sa bibliothèque !

  2. Ce n’est pas la premiere fois que j’entends parler de cet auteur est toujours en bien, je vais vraiment devoir m’y mettrelet

  3. Merci, d’avoir partagé ton avis sur ce livre, j’ai adoré le film et maintenant grace a ton article j’ai envie de lire le livre ^^

    • Lou – Author

      Comme je le précise dans l’article, j’ai préféré le livre alors j’espère que ce sera le cas pour toi également. Ou en tout cas, que tu n’auras pas de déception par rapport au long-métrage, mais j’en doute ! 🙂

  4. J’ai lu ce livre quelques semaines après avoir vu le film. Qu’il est magnifique ! J’ai beaucoup pleuré, un peu ri aussi, bref ce livre m’a énormément touché.

    • Lou – Author

      Comme je l’imagine ! Le livre est incroyable et j’ai également pleuré au cours de ma lecture alors que j’étais sur une v.o. ce qui est plus singulier pour moi. Et qui confie aussi un signe de coup de coeur absolu finalement. ♡

  5. J’ai lu Nos Étoiles Contraires il y a quelques temps et j’ai vraiment aussi beaucoup aimé ce livre. Il est vraiment agréable à lire et l’histoire est très touchante. Je n’ai pas eu l’occasion de lire d’autres livres de John Green, car ils ne m’intéressait pas autant que celui-ci. Mais peut-être que j’essaierais par curiosité 🙂
    PS : Encore une fois ton article est juste incroyable ! Enfin je veux dire ta façon d’écrire est juste incroyable. Tu as un réel talent <3

    • Lou – Author

      L’histoire est superbe oui, mais peut-être que tu trouverais ton bonheur dans sa bibliographie. Je n’ai lu que Looking For Alaska et Flocons d’amour et ils sont vraiment différent de celui-ci, à mes yeux.
      p.s. : ton mot est adorable, merci infiniment pour celui-ci qui me touche profondément…

    • Lou – Author

      Si tu aimes les romans jeunesse, il y a de vraies perles parmi ces écrits. De mon côté, j’ai un peu moins aimé Looking For Alaska mais cela reste une belle lecture néanmoins dans ma mémoire.

COMMENTAIRE

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.