World Showcase, à Epcot

World Showcase, à Epcot

Mes premiers pas dans Epcot se sont fait au cœur de Future World – espace dédié aux sciences spatiales autour d’une imposante sphère argentée qui m’a enchanté. Néanmoins, mon coup de cœur pour le parc s’est déclenché à partir de la découverte des pavillons, du côté de World Showcase.

Ces pavillons sont au nombre de onze et se tiennent tout autour d’un vaste lac et incarnent différentes nations à travers un édifice, une boutique, un restaurant et parfois même une rencontre avec un personnage ou une attraction. Les « cast members » présents dans chaque pavillon sont associés à leurs origines afin de faire voyager les « guests » sur différents continents en quelques pas et à mes yeux, l’accomplissement du projet est remarquable !

MEXIQUE

Le pavillon du Mexique se dévoile à l’intérieur d’une jolie pyramide précolombienne. À l’entrée de celle-ci se trouve comme une évidence, une courte exposition en lien avec Coco pour mettre en lumière la culture mexicaine avec une petite touche de magie.

L’exploration continue dans une salle assez spacieuse mais assourdissante, intitulée « Plaza de Los Amigos ». Je ne sais si c’était lié au bruit, à l’affluence ou même à l’obscurité mais j’ai eu un sentiment d’oppression au cœur de ce lieu qui a pour toile de fond, un beau ciel bleu nuit avec un volcan fumant. Curieusement, la boutique Familia Fashions était dépourvue de « guests » et j’en ai profité pour avoir un peu de calme et découvrir les produits proposés qui n’ont pas été créé par Disney. Mon cher & tendre s’est offert un tee-shirt avec l’inscription « El Día de los Muertos » pour un petit clin d’œil à l’un de mes longs métrages préférés des studios Disney•Pixar.

Enfin, le pavillon mexicain se compose également de la belle attraction Gran Fiesta Tour Starring The Three Caballeros qui n’est pas sans faire penser à It’s a Small World ou Pirates of the Caribbean mais qui a pour protagonistes Panchito Pistoles, José Carioca et Donald Duck, à savoir les Trois Caballeros comme son titre l’indique. Un dark ride classique sans prétention mais qui reste agréable à contempler.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

NORVÈGE

À quelques pas de là, un petit village d’inspiration norvégienne se remarque avec les répliques de l’église en bois de Hopperstad, dites « Stavkirke » et de la forteresse d’Akershus à Oslo. L’architecture est superbe et il est difficile d’imaginer que ce pavillon a été construit en 1988 avec ses diverses références à Frozen.

Il reste des articles traditionnels mais naturellement, la boutique The Puffin’s Roost présente aussi des produits dédiés au classique d’animation. Et ce pavillon en fait la part belle avec une rencontre avec Anna et Elsa dans l’espace intitulé « Royal Sommerhus », le restaurant de service à table en présence de princesses Akershus Royal Banquet Hall qui est décrit comme une parfaite alternative au Cinderella’s Royal Table de Magic Kingdom, et enfin avec l’attraction Frozen Ever After.

Il s’agit encore une fois d’un dark ride à bord d’un petit drakkar qui navigue aux confins d’Arendelle pour profiter dans un contexte différent, de la féerie du long métrage et de ses chansons inoubliables. Frozen Ever After a été l’une de mes plus jolies découvertes de mon voyage à Walt Disney World et j’ai eu la chance de la faire à deux reprises malgré une file d’attente bruyante et fatigante. Je pense sincèrement qu’elle fait partie des attractions incontournables d’Epcot, et même du Resort.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

CHINE

Le pavillon chinois est absolument magnifique avec des répliques à une moindre échelle de monuments de Pékin, l’arche qui souligne l’entrée et la « Salle des prières pour la bonne moisson » du Temple du ciel.

J’en ai pour ma part profité pour observer l’architecture et rêver d’un autre Resort Disney… Une exposition sur Shanghai Disney Resort est introduite au cœur de la rotonde avec des concept arts, des maquettes ou encore des costumes de « cast member ». Cette dernière permet d’apporter encore une petite touche de magie sans délaisser la culture chinoise et pour compléter cette idée, Mulan est présente dans les luxueux jardins pour rencontrer les « guests ».

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

ALLEMAGNE

Je n’ai passé que trop peu de temps dans le pavillon dédié à l’Allemagne pour le décrire en détails malheureusement. Néanmoins, la boutique Karamell-Küche est incontournable ! Comme son nom le précise, les produits présentés ont tous été créés à partir de caramel, et pas n’importe lequel, l’illustre Werther’s. Avec la frénésie du climat d’une après-midi de printemps en Floride, j’ai décidé de ne pas céder à ce plaisir sucré mais je l’ai regretté tout au long de cette promenade en pavillon allemand en respirant ce doux parfum caramélisé.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

ITALIE

Le pavillon italien fait la part belle à Venise et sa place Saint-Marc avec le Campanile et le palais des Doges. Il y a vraiment un air de « Bella Notte » et naturellement, une pizzeria est bien présente tout comme les gondoles sur la petite île artificielle. Encore une fois dans World Showcase, c’est l’architecture qui m’a éblouie.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

ÉTATS-UNIS

La présentation des États-Unis diffère des autres pavillons puisque ce n’est qu’un seul édifice, intitulé « The American Adventure » qui dispose d’une boutique, d’un kiosque de restauration rapide et d’une attraction-spectacle qui relate l’histoire des U.S.A à l’aide d’animatronics. Je n’ai pas découvert cette dernière mais je me suis offert le Spirit Jersey aux couleurs de la nation que je souhaitais depuis mes premiers pas à Walt Disney World. Me le procurer dans la boutique Heritage Manor Gifts au sein du pavillon était symbolique pour moi.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

JAPON

Avec son torii, portail traditionnel japonais inspiré de celui du sanctuaire d’Itsukushima, ce pavillon se remarque de loin mais il en reste impressionnant à son approche avec une superbe pagode à cinq étages pensée telle que dans le temple Hōryū-ji. Il fait partie de mes espaces préférés d’Epcot pour son esthétisme, son calme dans ses merveilleux jardins et sa boutique avec des produits clichés de la culture japonaise.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

MAROC

Le pavillon marocain est vraiment authentique avec son marché traditionnel et certaines répliques de monuments comme la porte Bab Boujloud de Fès, la fontaine Nejjarine et des minarets inspirés de Chella à Rabat ainsi que de la mosquée Koutoubia à Marrakech. Lors de mon exploration dans ses ruelles, le soleil déclinait petit à petit et la lumière était finalement parfaite pour les photographies. J’ai adoré !

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

FRANCE

Ce pavillon fait surtout la part belle à Paris avec son architecture haussmannienne, d’une petite réplique de la Tour Eiffel et une impasse en référence à Montmartre, mais les articles proposés dans l’une des boutiques sont inspirés de la Provence du sud-ouest. Différents restaurants sont introduits afin de mettre en lumière la gastronomie française, ainsi qu’une boulangerie-pâtisserie ou encore un kiosque de dégustation de vins. C’est cliché encore une fois mais aussi plaisant de retrouver un petit bout de France en Floride.

D’ailleurs, pour enrichir cette idée avec une touche de Disney, Belle rencontre les voyageurs de tout horizon et l’attraction Ratatouille : L’Aventure totalement toquée de Rémy présente à Disneyland Paris devrait être intégrée d’ici peu.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

ROYAUME-UNI

Je ne me suis malheureusement pas attardée au pavillon du Royaume-Uni, malgré son charme à l’anglaise et son hommage au Rock’n’roll. J’ai eu la chance de distinguer les sonorités de Queen qu’un groupe finissait de reprendre en live lors de mon entrée et c’est pourquoi je me suis laissée aller dans une boutique dédiée à ce genre (mais surtout aux Beatles) que j’aime indéfiniment. À quelques pas, des petits lapins se faufilaient sur l’herbe verte des jardins fleuris et ce n’était pas sans me faire penser aux pays des merveilles…

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

CANADA

Dernier pavillon et pas des moindres, le pavillon canadien rend hommage à ses grands espaces et à ses différentes cultures. D’un côté s’aperçoit une réplique du Château Laurier à Ottawa et d’un autre, des constructions plus traditionnelles, en bois ainsi qu’un totem font lien avec la culture amérindienne.

World Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à EpcotWorld Showcase, à Epcot

C’est ainsi que mon après-midi s’est clôturé après la belle découverte de ses onze nations. Et si World Showcase a été un immense coup de cœur, le Flower & Garden Festival n’y est certainement pas pour rien non plus. Cette saison du printemps fera l’objet d’un article différent pour y exposer chaque détail.

La partie World Showcase à Epcot vous fait-elle rêver ?
Si vous faites partie des chanceux qui l’ont déjà découverte, qu’en avez-vous pensé ?

Écrire un commentaire